La vision de la musculation au poids du corps par les autres sportifs

la vision de la musculation au poids du corps par les autres sportifs

Beaucoup de gens se demandent s’il est vraiment possible de construire des muscles avec du Calisthenics, s’il est possible de devenir fort avec ou si le Calisthenics est seulement bon pour l’endurance…

La plupart de ce genre de questions est basée sur des idées fausses vieilles de quelques années, lesquelles ne sont évidemment pas vraies du tout.  Et pourtant, ces fausses idées peuvent empêcher les gens de s’entraîner correctement et efficacement avec le calisthenics.

Dans cet article, nous allons essayer de démystifier certaines de ces idées fausses les plus courantes au sujet de la formation musculaire en calisthenics.

Les 2 types d’idées fausses les plus communes

La plupart du temps, les athlètes du calisthenics croient que les idées fausses au sujet de leur programme viennent seulement de ceux qui sont l’extérieur de cette communauté. Cependant, de nombreuses idées fausses proviennent également de l’intérieur. Pour cette raison, les idées fausses présentées seront divisées en deux groupes :

  • Les idées fausses de l’extérieur
  • Des idées fausses de la part des initiés

Les idées fausses de l’extérieur

Ainsi, ce sont les idées fausses qui viennent de l’extérieur de la communauté du calisthenics. Elles proviennent principalement d’autres disciplines d’entraînement, comme l’haltérophilie par exemple.

Le problème avec ces idées fausses, c’est qu’elles arrêtent beaucoup de personnes qui souhaitent suivre un programme calisthenique en leur faisant croire que ces types d’exercices ne sont pas appropriés pour l’accomplissement de leurs buts : acquisition et renforcement de masse musculaire.

Les idées fausses de la part des initiés

Malheureusement, les idées fausses ne viennent pas seulement des gens qui n’ont pas été formés au calisthenics, mais aussi de la communauté qui suit ce programme d’entraînement.

Le principal problème avec ces idées fausses est qu’elles peuvent empêcher les gens d’explorer d’autres méthodes d’entraînement, qu’elles favorisent le dogmatisme et qu’elles peuvent maintenir les gens dans des méthodes qui ne répondent pas non plus à leurs objectifs.

La chose la plus importante à comprendre est que toutes ces idées fausses sont dommageables, peu importe d’où elles viennent.

Le calisthenics selon la perception des autres sportifs

Ainsi, vous savez maintenant que tout le monde a quelques à priori sur le calisthenics. Et généralement, ce sont les autres sportifs qui sont les plus incrédules. Ce sont également eux qui répandent ces fausses idées pour dissuader les pratiquants et les démotiver.

Or, il y a une chose qu’il est important de préciser : le calisthenics est le programme d’entraînement qui touche l’ensemble de votre corps. Ses avantages sont ainsi nombreux et peuvent vous permettre d’atteindre plus rapidement, mais surtout plus efficacement, vos objectifs.

Contrairement à l’haltérophilie, par exemple, le calisthenics ne cible pas uniquement des zones isolées comme les pectoraux, les jambes ou encore les abdominaux. Les exercices sont des mouvements d’ensemble qui contribuent à façonner la silhouette que vous espérez.

Que vous recherchiez donc un corps parfait, bien musclé et sain, ou que vous soyez un grand adepte du culturisme et de la musculation, contrairement à ce que vous avez pu entendre, le calisthenics est le programme d’entraînement qu’il vous faut.

De plus, pratiquer le calisthenics ne nécessite aucunement l’investissement en matériaux ou outils d’entraînement. Vous n’aurez besoin que de votre corps, de votre poids et de votre grande motivation pour atteindre vos objectifs.

Le calisthenics et le développement musculaire 

La construction musculaire est l’une des raisons les plus courantes pour lesquelles les gens commencent à s’entraîner de nos jours. Il est donc logique que certaines des idées fausses les plus importantes concernent le renforcement musculaire. Quand un débutant est sur le point de choisir une méthode de formation pour atteindre ses objectifs de construction musculaire, il verra plusieurs idées fausses de base sur le calisthenics.

 « On ne peut pas construire des muscles avec le calisthenics ». Cette idée fausse est assez facile à démystifier. Tout d’abord, si vous faites une recherche rapide sur le calisthenics, vous allez rencontrer des athlètes qui ont des physiques incroyables. Parmi les plus célèbres dans le monde, vous avez :

  • Hannibal
  • Adam Raw
  • Brendan Myers
  • Simonster
  • Etc.

Ces gars ont développé un corps puissant et musclé en s’entraînant uniquement avec le calisthenics. Ainsi, il est tout à fait facile de voir que la construction musculaire avec ce type de programme de musculation au poids du corps est totalement possible.

Retenez que le renforcement musculaire n’est pas lié à une méthode d’entraînement particulière et repose sur la résistance et l’utilisation des bons paramètres d’entraînement. C’est que ce le calisthenics vous apprend tout au long de vos séances d’entrainement.

La formation et l’efficacité du calisthenics

Certaines des idées fausses les plus courantes au sujet du calisthenics sont celles qui concernent son efficacité. Certains croient, par exemple, que l’entraînement basés sur les exercices du calisthenics n’est bon que pour l’endurance. C’est également l’une des idées fausses les plus communes au sujet de cette discipline.

L’origine de ce mythe réside dans le fait de ne pas savoir comment rendre les exercices de calisthenics plus difficiles. Ainsi, une fois que les pompes, les ABS ou les redressements commencent à devenir faciles, la plupart des gens penseraient à ajouter plus de répétitions et ainsi augmenter leur endurance plus que n’importe quelle autre qualité physique.

Mais augmenter le nombre de répétitions n’est pas le seul moyen d’augmenter la difficulté. Vous pouvez plutôt rendre l’exercice plus difficile en manipulant l’effet de levier ou en progressant vers une compétence de calisthenics avancée. De cette façon, vous pouvez également développer votre force maximale et explosive.

Différents types de positions et d’exercices permettent de renforcer votre entraînement et ainsi acquérir les qualités physiques que vous aspirez. C’est d’ailleurs, l’autre atout considérable du calisthenics, il vous permet une grande liberté de conception de vos figures d’entraînement.

Vous pouvez également  atteindre tous vos objectifs de fitness avec le calisthenics. Si vous avez seulement des buts généraux de forme physique comme perdre la graisse, devenir plus fort et être mieux conditionné, etc., le calisthenics peut évidemment vous aider à les atteindre.

La principale différence avec la musculation classique est que le calisthenics demande une meilleure technicité. Si vous souhaitez des maintenant commencer à pratiquer le calisthenics, le sportif aux pieds nus a crée la formation « changer son corps 4h par semaine« .

Le calisthenics et l’acquisition des muscles des jambes

Pour commencer, le calisthenics et l’haltérophilie chargent le bas du corps d’une manière complètement différente. Il est donc difficile de comparer leur efficacité. En haltérophilie, vous maîtrisez un modèle de base (par exemple, l’accroupissement) et vous chargez progressivement ce modèle. Par conséquent, vous allez renforcer les muscles associés à ce modèle.

En calisthenics, après avoir maîtrisé un modèle de base (p. ex. accroupissement), vous passez à un modèle plus avancé (p. ex. accroupissement du pistolet) qui, outre plus de force, exige également plus d’équilibre, de stabilité, de mobilité et de contrôle. Par conséquent, votre équilibre, votre stabilité, votre mobilité, votre contrôle et votre force augmenteront. Mais vos gains de force ne seront pas aussi importants qu’avec l’haltérophilie.

Ainsi, l’haltérophilie peut être davantage axée sur la force tandis que le calisthenics cible de nombreuses autres qualités physiques. Aussi, en fonction de vos objectifs, vous devriez choisir l’une des deux méthodes ou encore mieux combiner les deux !

4 conseils pour construire votre propre programme d’entraînement au  poids du corps

Si vous faites partie des personnes qui ne disposent pas énormément de temps, l’entraînement au poids du corps vous aidera assurément. C’est une séance d’entraînement que vous pouvez prendre à la cour de récréation, pendant la pause déjeuner, en rentrant du boulot, en allant chercher les enfants à l’école, etc. C’est cette grande flexibilité des heures et des méthodes d’entrainement qui fait la popularité du calisthenics et de la musculation au poids du corps dans le monde entier.  Avec son efficacité et sa polyvalence, il n’y a rien d’étonnant !

La maîtrise des mouvements plus avancés à la musculation au poids du corps provient d’une chose : la pratique. Mais nous savons tous qu’il y a la pratique, puis il y a la « bonne » pratique. Ces conseils de nos entraîneurs vous aideront à concevoir des programmes d’entraînement de poids corporel efficaces que vous pouvez faire pendant votre temps libre avec un minimum d’équipement.

  • Ajout des isométriques : L’une des façons les plus faciles d’augmenter votre entraînement de poids corporel est d’ajouter des isométriques. Les isométriques sont souvent négligés dans les routines de conditionnement physique pour une raison ou une autre. Lorsqu’ils sont appliqués correctement, ils peuvent être un ajout précieux à toute routine de force ou d’hypertrophie. En plus de la croissance, ils augmentent la stabilité et la résistance des articulations. Pour tirer le meilleur parti des isométriques, concentrez-vous sur le renforcement de la tension sur l’ensemble du muscle. Certaines positions articulaires mettent davantage l’accent sur les structures osseuses que sur la contraction musculaire. Dans un push-up par exemple, le fait d’être pendu au sommet (avec les bras complètement bloqués) met la majorité du stress sur l’articulation de l’épaule et soulage la poitrine. Ce n’est clairement pas le résultat souhaité. Au lieu de cela, placez-vous graduellement dans la position de la plupart des tensions musculaires et accrochez-vous. Pour la majorité des exercices, ce sera lorsque l’articulation en question est d’environ 90 degrés ou légèrement supérieure. Pour les pompes, cela signifie que l’articulation du coude est proche d’un angle droit.
  • Aller au-delà des push-ups : il est en effet important d’aller au-delà du mélange typique de pompes, de push-ups et de squats. Le calisthenics implique actuellement des pompes, des tractions et des accroupissements. Ce sont tous de bons exercices, mais ils sont faits pour des répétitions élevées qui construiront l’endurance. C’est-à-dire qu’ils se développent peu dans la voie de la force. Pour obtenir la force maximale, utilisez les techniques de calisthenics « Old School ». N’hésitez pas à chercher des informations là-dessus pour améliorer vos résultats.

Voici un exemple d’un plan d’entraînement conçu pour vous entraîner jusqu’à un saut périlleux avant :

  • Jour 1 :
  • Pratique de l’équilibre
  • Pistol Squat : 6 séries de 6. 2-3 minutes de repos entre les séries.
  • Sauts avant : 8 séries de 3. Augmenter le poids jusqu’au poids le plus lourd sur la dernière série. Reposez-vous 2 à 3 minutes entre les séries.
  • Front Lever : 5 jeux de 5. Reposez-vous 1 à 2 minutes entre les séries.
  • Dips : 3 séries de 12. 1 minute de repos entre les sets
  • Levé de jambes : 3 séries de répétitions maxi. Reposez-vous 1 minute entre les sets
  • Jour 2 :
  • Back lever : 4 séries de 5 répétitions. Repos 2/3 minute entre les sets
  • Muscle up : 4 séries de 5 répétitions. Repos 2/3 minute entre les sets
  • Saut à partir de la position de demi-squat pour une hauteur maximale : 10 séries de 3. 2 minutes de repos entre les séries.
  • Tractions : 5 séries de 8 répétitions. Repos 1 minute entre les sets
  • Hollow body hold: 3 séries de répétitions maxi. Reposez-vous 1 minute entre les sets.

CONCLUSION

Certaines des idées fausses mentionnées dans cet article existent depuis un certain temps. Elles sont encore pensées par beaucoup de gens, sportifs ou pas, actuellement. Nous espérons que cet article vous aura au moins éclairé sur l’existence de ces fausses idées.

Maintenant, avant de croire ou non à ces rumeurs, essayez le calisthenics. Un exemple de programme d’entraînement à la musculation au poids du corps vous a été donné. N’hésitez pas à accroître vos performances en changeant de méthodes à chaque fois.

Si vous n’avez pas de coach professionnel ou que vous êtes à la recherche d’une formation, venez découvrir notre site le sportif aux pieds nus. Bon entraînement !