La musculation aux poids du corps : un antidépresseur puissant

La musculation aux poids du corps un antidépresseur puissant

La dépression est un état de mauvaise humeur et d’aversion à l’activité qui peut affecter les pensées, le comportement, les sentiments et la sensation de bien-être d’une personne. Mais quelle est la différence entre se sentir mal et être déprimé ? En effet, les choses sont différentes pour les personnes qui souffrent de dépression. Leur tristesse et leurs pensées négatives durent plus longtemps et éclipsent toutes leurs pensées et actions. Généralement, la dépression peut survenir sans aucun événement déclencheur ou sans raison apparente.

Ce que nous savons jusqu’à présent de la dépression, c’est qu’elle peut être causée par un bon nombre de choses. Les facteurs génétiques, les neurotransmetteurs, la santé intestinale, les traumatismes, la nutrition, les déséquilibres hormonaux et même les maladies immunitaires. La dépression majeure est un trouble complexe qui ne résulte pas seulement d’influences génétiques ou environnementales, mais plutôt des deux. Ces résultats sont notamment cohérents d’un échantillon à l’autre et d’une méthode à l’autre et sont susceptibles d’être d’application générale.

Nous devons donc nous rendre compte que la « guérison » de la dépression ne fonctionne pas par une approche de « pilule magique ». Le simple fait de prendre des médicaments ne résout pas le problème. Dans cet article, nous vous proposons une méthode beaucoup plus efficace, tant pour une dépression que pour la qualité de vie d’une personne, ainsi que sa bonne forme physique.

La musculation : le meilleur moyen d’en finir avec le stress et la dépression

Nous devons tous savoir que l’entraînement aux poids et haltères comporte de nombreux avantages. Nous savons que l’exercice peut aider à combattre les maladies du cœur, mais peut-il aider à combattre la dépression ?

Des études ont montré que l’exercice a des bienfaits physiologiques et psychologiques. Une étude de Harvard a déjà constaté que dix semaines d’entraînement musculaire réduisaient les symptômes cliniques de dépression plus efficacement que les séances de thérapies. Cela est particulièrement important pour les femmes, car elles sont deux fois plus susceptibles de souffrir de dépression et seulement une sur trois d’entre elles cherchent à obtenir des soins.

Vous ne vous sentez pas bien ? Alors, entraînez-vous. Pas heureux ? Alors, entraînez-vous. Besoin d’un coup de pouce mental et d’humeur ? Alors, entraînez-vous ! La science est simple ! Si vous souffrez de dépression, alors vous pouvez trouver du réconfort dans l’entraînement aux poids et haltères !

Bien sûr, il y a d’innombrables avantages à l’entraînement aux poids et haltères. Cependant, il y en a beaucoup qui vont bien au-delà du simple fait d’avoir l’air bien !

Voici une liste rapide des avantages mentaux et émotionnels que vous obtiendrez en soulevant des poids et haltères !

Lorsque vous faites de l’exercice et que vous soulevez des poids et haltères :

  • Vous libérez instantanément des hormones de « bien-être » appelées endorphines.
  • Vous jouissez d’un sentiment d’accomplissement après avoir terminé votre séance d’entraînement.
  • Vous savez que si vous pouvez réussir à passer à travers votre éreintante séance d’entraînement avec poids et haltères, vous pouvez réussir n’importe quoi !
  • Votre niveau d’endurance est augmenté, vous avez donc plus d’énergie pour relever les défis de la vie qui vous attendent.

Que se passe-t-il dans le corps ?

Lorsque nous faisons de l’exercice, notre corps libère certaines endorphines qui améliorent l’humeur. Les endorphines déclenchent une sensation positive dans le corps, semblable à celle de la morphine. Ces sentiments d’euphorie peuvent contribuer à nos bons sentiments envers nous-mêmes et notre vie.

Les endorphines agissent également comme sédatifs, diminuant en fait notre perception de la douleur. Elles sont fabriquées dans notre cerveau, la moelle épinière et bien d’autres parties de notre corps. Ce n’est pas une coïncidence, les récepteurs neuronaux auxquels les endorphines se lient sont les mêmes que ceux qui lient certains analgésiques. Cependant, contrairement à la morphine, l’activation de ces récepteurs par les endorphines de l’organisme n’entraîne pas de dépendance ou de modes de vie négatifs.

L’exercice stimule les endorphines du cerveau, libère la tension musculaire, améliore le sommeil et réduit les niveaux de cortisol qui est une hormone du stress. Il augmente également notre température corporelle, ce qui peut avoir un effet calmant. Tous ces changements dans notre esprit et notre corps peuvent améliorer des symptômes tels que la tristesse, l’anxiété, l’irritabilité, le stress, la fatigue, la colère, le doute de soi, l’impuissance et le désespoir qui sont associés à la dépression.

De petites périodes d’exercice peuvent être une excellente façon de commencer si, au départ, il est trop difficile d’en faire plus. Bien que les recherches des scientifiques suggèrent qu’il faut au moins 30 minutes d’exercice par jour trois à cinq fois par semaine pour améliorer de façon significative les symptômes de dépression, toute quantité d’activité, aussi peu que 10 à 15 minutes à la fois, peut encore améliorer l’humeur à court terme.

Il a été prouvé que l’exercice régulier nous aide à :

  • Réduire le stress
  • Éviter l’anxiété et les sentiments de dépression
  • Augmenter l’estime de soi
  • Améliorer le sommeil
  • Renforcer le cœur
  • Abaisser la tension artérielle
  • Améliorer le tonus et la force musculaire
  • Renforcer et construire les os
  • Réduire la graisse corporelle
  • Augmenter les niveaux d’énergie
  • Aider à la remise en forme générale

On sait également que nous avons plus de chances de conserver de bonnes habitudes d’exercice si nous faisons de l’exercice pour nous adapter à notre vie, par exemple en marchant ou en faisant du vélo pour nous rendre au travail ou en marchant, en faisant du jogging ou en pratiquant un sport avec des amis. Certaines formes d’exercice qui sont recommandées sont :

  • Le vélo
  • La danse
  • Le jardinage
  • Les travaux ménagers
  • Le jogging à un rythme modéré
  • L’aérobie à faible impact
  • Le golf (marche sur le parcours)
  • Le tennis
  • La natation
  • La marche à pied
  • Le Yoga
  • La musculation, et particulièrement le calisthenics

Pour continuer, vous serez surpris d’apprendre ce que l’exercice et le culturisme peuvent faire pour vous ! Pensez-vous que l’entraînement au poids du corps et aux haltères n’est bon que pour développer un corps maigre, des muscles forts et un cœur fort ? Il a été démontré que l’activité physique aide aussi à obtenir une bonne santé émotionnelle et mentale.

Bien que la majorité des efforts de recherche sur la condition physique se concentrent sur les bienfaits de l’exercice physique et sur la santé, de plus en plus de travaux démontrent que l’exercice favorise le bien-être et la santé mentale. Des chercheurs de l’Université Duke ont étudié des personnes souffrant de dépression pendant 4 mois et ont constaté que 60 % des participants qui s’entraînaient pendant 40 minutes 4 fois par semaine pour surmonter leur dépression sans utiliser d’antidépresseurs ont eu des résultats positifs. Il s’agit du même pourcentage que pour ceux qui n’ont utilisé que des médicaments dans leur traitement de la dépression.

La beauté des exercices de calisthenics, par exemple, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’être atteint d’une maladie mentale clinique ou diagnostiquée dépressif pour obtenir des bénéfices substantiels en santé mentale grâce au culturisme et à l’entraînement au poids du corps. Une étude a révélé que de courtes séances d’entraînement de 7 minutes pourraient aider à réduire la tristesse, la tension et la colère, tout en améliorant la résistance aux maladies chez les personnes en bonne santé.

De nombreuses personnes font de l’exercice pour accroître la confiance en soi et réduire l’anxiété et le stress, ce qui contribue à la santé psychologique et au bien-être.

Ainsi, l’entraînement aux poids du corps et aux haltères peut être considéré comme une activité de prévention ou de bien-être qui peut en fait aider à prévenir les mauvaises conditions physiques et émotionnelles.

Recourir aux exercices de calisthenics pour traiter la dépression

Il est parfois très difficile de briser une humeur triste ou un état dépressif. Quiconque s’est trouvé dans les affres d’une grande dépression sait qu’il est presque impossible d’arrêter ce genre d’état bleu désagréable. La plupart choisissent tout simplement d’attendre dans l’espoir que, s’ils sont assez patients, il disparaîtra.

Le problème, c’est qu’attendre la résolution de ces états dépressifs par eux-mêmes peut être une mauvaise chose. Souvent, vous aggravez la situation en vous isolant. Si les gens n’ont pas l’expérience de se recentrer l’esprit, ils ont tendance à passer ce temps à se concentrer de plus en plus sur les choses négatives, qui les avaient mis dans un mauvais état au départ. Attendre que les choses s’améliorent n’est donc pas la réponse.

Ce qu’il faut vraiment faire, c’est briser la routine dépressive. Toutes les choses de la vie sont renforcées par le pouvoir de la routine. C’est l’action constante et répétitive, qu’elle soit mentale ou physique, qui permet à tout état comme celui-ci de développer un type d’identité. Pour détruire cette dépression, il faut détruire la routine qui la perpétue.

Une bonne façon de briser une mauvaise routine, ou n’importe quelle routine d’ailleurs, est de faire quelque chose de complètement différent de ce qui constitue cette routine particulière. La gymnastique suédoise ou le calisthenics fait ceci en vous faisant exécuter une action physique que vous ne feriez pas normalement dans cette situation. Cette gymnastique suédoise va vous faire faire quelque chose de bizarre, de stupide, et peut-être même drôle à un moment où vous n’avez certainement pas envie de le faire.

Il fonctionne aussi bien parce que la physiologie du corps ou le langage corporel a la capacité étonnante de changer l’état mental, et donc la partie émotionnelle. Changer vos postures corporelles et utiliser des postures qui sont très différentes de votre routine dépressive créeront une sorte de « rupture d’état » qui vous ébranlera littéralement de là où vous êtes mentalement et émotionnellement en ce moment.

Les différents avantages du calisthenics sur le corps 

Nous avons compilé une liste des atouts du calisthenics afin de cibler des groupes musculaires spécifiques, de construire la masse musculaire. Mais comment tous ces exercices affectent votre esprit et votre corps ? Découvrez tous les avantages que le calisthenics a à vous offrir :

  • Vous pouvez pratiquer la gymnastique suédoise ou le calisthenics n’importe où, n’importe quand. Ces exercices peuvent tonifier et renforcer les muscles pour les rendre maigres et améliorer votre endurance, tout en soignant votre dépression, passagère ou permanente depuis un certain temps.
  • Vous travaillez plusieurs groupes musculaires à la fois. Les pull-ups travaillent par exemple les bras, le bas du dos et les abdominaux.
  • Comme il n’y a pas d’équipement à utiliser, il y a aussi une réduction du risque de blessure. Cela facilite ce type d’exercice sur les tendons et les articulations. Le calisthenics est la manière la plus bénéfique de construire la force fonctionnelle, et les exercices rendent l’accomplissement des tâches quotidiennes beaucoup plus facile pour le corps.
  • Le calisthenics peut agir comme un stimulant de la confiance en soi et de l’estime de soi.
  • Cette forme d’exercice crée plus naturellement des corps construits car le calisthenics vise le corps dans son ensemble.
  • La stabilité de l’ensemble du corps donnée par la gymnastique suédoise permet des capacités exponentielles de contrôle complet du corps, de l’équilibre, de la vitesse, de l’endurance et de la flexibilité.
  • Les flexions des jambes (exercice du calisthenics) engagent l’ensemble du bas du corps et touchent le dos, le tronc et les épaules. Les squats en général sont fantastiques mais le meilleur d’entre eux est le squat profond : il engage plus de muscles avec plus d’intensité (plus d’intensité se traduit par plus de calories brûlées !). Contrairement à la croyance populaire, les accroupissements profonds ne sont pas mauvais pour vos genoux. En fait, ils peuvent aider à renforcer les ligaments qui actionnent l’articulation du genou !
  • Il y a moins de stress sur vos articulations que l’haltérophilie, et il s’avère que ces exercices alignent vos articulations.
  • La gymnastique suédoise augmente réellement votre taux métabolique de repos, améliore et développe l’endurance musculaire et aérobie.

Si vous souhaitez en finir avec votre dépression, n’hésitez pas à faire des exercices régulièrement. Pourquoi ne pas débuter la musculation au poids du corps ?