La différence entre musculation aux poids de corps et Calisthenics

La différence entre musculation aux poids de corps et calisthenics_Modifié

Les amateurs de musculation ignorent probablement la différence entre musculation aux poids de corps et Calisthenics. Certains pratiquants chevronnés, et même ceux qui s’entraînent régulièrement dans les salles de sports, n’y connaissent rien non plus. Et pourtant, le Calisthenics ou la musculation aux poids de corps demeure aujourd’hui la nouvelle pratique sportive à la mode.

En effet, devenu de plus en plus tendance depuis quelques années, le calisthenics gagne du terrain et motive davantage les jeunes dans leurs entraînements de musculation. Ce programme convient plus à leur état d’esprit, mais également à leur vision de la vie. Une pratique qui apporte une parfaite harmonie entre l’utile et l’agréable comme on dit.

Mais qu’est-ce que la musculation aux poids de corps ? Et qu’est-ce que le calisthenics ? Afin de vous aider à y voir plus clair, scrutez les détails dans notre article !

Définition de la musculation aux poids de corps et calisthenics

Déjà, le premier point qu’il importe de mentionner est que le calisthenics n’est autre que la version améliorée de la musculation aux poids de corps. La principale différence entre ces deux pratiques, puisqu’il s’agit de la même technique, reste donc le niveau de l’entraînement. En effet, la musculation au poids du corps est un programme qui s’adresse principalement aux débutants. En revanche, dans le calisthenics, vous trouverez des figures plus complexes comme le front lever, le back lever, le muscle up, le human flag ou encore le leg raises.

Le calisthenics signifie littéralement « gymnastique suédoise ». Son principe fondamental est l’utilisation du poids du corps pour faire de la musculation. Il ne nécessite donc pas la manipulation d’outils ou de machines de musculation spécifique et peut se pratiquer n’importe où, n’importe quand. Certaines de ses figures peuvent ressembler à de la fitness. Toutefois, il faut noter que le calisthenics favorise surtout la prise et le renforcement musculaire.

L’entraînement au calisthenics développe et construit, en effet, une musculature puissante. C’est surtout une meilleure connaissance et une bonne maîtrise du corps qui permettent d’atteindre les résultats attendus en termes de musculation. Le développement musculaire via la méthode du calisthenics intervient donc dans des proportions naturelles et harmonieuses de l’ensemble du corps. C’est ce que l’on appelle le « full body », c’est-à-dire que tous les muscles vont être travaillés. Ce qui est totalement différent des pratiques de musculation classique utilisant des poids, lesquelles privilégient les travaux d’isolation.

Aussi, le calisthenics diffère des autres types d’exercices de musculation par l’utilisation exclusive du poids du corps pour former la masse musculaire. Toutefois, il peut être combiné avec les exercices de musculation ordinaires pour de meilleurs résultats. Ainsi, pour de meilleures performances, il n’y a aucun mal à associer la musculation classique avec la musculation au poids du corps ou le calisthenics. Il est alors possible de faire d’utiliser la méthode Lafay (la plus connue et la plus répandue), le split, le Shape training, le Hiit ou le High-Intensity Interval Training, etc.

Ce programme de musculation naturelle est donc la nouvelle pratique sportive tendance actuellement. Le calisthenics impressionne et convient plus à tous ceux qui veulent acquérir une bonne masse musculaire, et ce sans passer par les stéroïdes et/ou les hormones synthétiques.

Le programme d’entraînement du calisthenics en détail

Le calisthenics comprend divers exercices de musculation qui sollicitent tout le corps, et pas seulement des zones isolées. Il existe notamment 3 principaux exercices qui permettent de se muscler correctement et rapidement, mais surtout efficacement. Ce sont des figures basiques du calisthenics et qui affichent des résultats impressionnants. Ce sont les pompes pyramides, les pompes ATR et les pompes piquées. Ces exercices au poids du corps muscleront rapidement vos abdominaux, vos pectoraux mais aussi vos jambes.

Toutefois, rien n’empêche de cibler certaines parties du corps avec des figures n’usant que du poids de votre corps. Généralement, ce sont les pompes, les tractions, les squats, etc. Pour vous aider à vous familiariser avec le calisthenics, ci-après un début de liste des figures incluses dans un programme de Calisthenics. Il ne s’agit que d’un petit échantillon, je ne vais pas vous perdre avec tous les termes techniques des figures de Calisthenics :

  • Tractions
  • Pompes
  • Tractions Australiennes
  • Squats de prisonniers
  • Dips sur barres parallèles
  • Step-ups
  • Fentes
  • Élévation des jambes
  • Extension des mollets
  • Planche
  • Crunches ou redressements
  • Pompes avec les pieds surélevés
  • Tractions pectorales contre la barre
  • Pompes de 3 types (mains surélevées, pieds surélevés et à plat)
  • Tractions inversées avec pieds surélevés
  • Pompes piquées
  • Muscle up
  • Squats Pistol
  • Squats bulgares en fente avant
  • Fentes inversées
  • Fentes en marchant
  • Abdominaux en « essuie-glace »
  • Planche « 3-Way »
  • Élévation des jambes suspendues
  • Burpees
  • Shuttle runs
  • Sprint à intervalles
  • Front lever
  • Back lever
  • Jumping Jacks ou Sauts avec écart latéral
  • Sauts sur boîte
  • Drapeau

Pour que le programme d’entraînement soit efficace, il faut répéter les mouvements plusieurs séries de suite, et les renouveler 2 à 3 fois par semaine. Après, chacun est libre de combiner certaines figures avec d’autres en fonction de son niveau, mais aussi selon la capacité de son corps. Et ce qu’il y a de bien avec le calisthenics, c’est cette liberté de mouvement qui aboutit à des résultats musculaires impressionnants.

Faut-il un coach pour faire du calisthenics ?

Dans sa nature même, le calisthenics prône la liberté. C’est d’ailleurs pour cela qu’il se pratique n’importe où (dans les parcs, la rue, la chambre, etc.), et n’importe quand. Aussi, en principe, se muscler avec la technique du calisthenics ne nécessite aucunement un coaching particulier.

Toutefois, il est important de noter que le secret de la performance des exercices du calisthenics réside principalement sur la bonne réalisation de chaque figure. En effet, une mauvaise posture, une mauvaise reproduction de la technique… risquerait de blesser, principalement les débutants. Et c’est vrai, qu’à ce stade, il est toujours judicieux de se faire accompagner. Savoir comment enchaîner correctement les figures, comment booster chaque exercice et obtenir la masse musculaire attendue, combien de fois faut-il répéter les exercices, etc. sont autant de directives qu’un débutant nécessite.

Un coach particulier reste avantageux, mais pas indispensable non plus. En effet, pour commencer à pratiquer le calisthenics, vous pouvez simplement suivre des vidéos tutoriels ou acquérir des informations sur internet. Après quoi, il vous reste à respecter les indications que vous y trouverez.

Tout dépend donc du choix de chacun. Engagez un coach particulier peut s’avérer coûteux alors que vous pouvez obtenir les mêmes directives gratuitement sur internet. D’un autre côté, si vous débutez et que vous n’y connaissez encore rien sur la musculation au poids du corps, ce serait toujours bénéfique d’avoir le retour d’expériences des professionnels dans le domaine. Donc, au final, choisissez en fonction de vos préférences.

Il est simplement utile de noter que de nombreux athlètes et pratiquants habitués du calisthenics partagent leur expérience via des sites web ou sur les réseaux sociaux. C’est un bon moyen de puiser d’autres informations pouvant vous aider dans vos futurs entraînements de musculation. Si néanmoins vous avez d’accélérer votre progression le sportif aux pieds nus vous propose un coaching privé.

Alors, de quoi avez-vous besoin pour pratiquer le calisthenics ?

Le calisthenics est l’art de se muscler en utilisant uniquement le poids du corps. Vous n’aurez donc pas besoin d’équipements spécifiques pour pratiquer ce sport. Vous l’aurez vu tout au long de l’article, le calisthenics est synonyme de liberté, tant dans l’exécution des exercices, de leur fréquence mais aussi de la conception des figures à réaliser.

Aussi, pour faire de la musculation avec le calisthenics, vous n’aurez besoin que :

  • D’un endroit bien fourni en mobilier urbain dans votre quartier
  • Des gants de musculation pour vous permettre une accroche optimale sur les barres de fer. Cela vous évitera également d’avoir des cloches sur les mains après vos séances d’entraînements.
  • D’habits adaptés à vos différentes acrobaties. Surtout, évitez les vêtements trop amples, comme les T-shirts XXL, qui ne manqueront pas de se coincer dès vos premiers enchaînements.
  • De l’eau et une serviette pour vous hydrater et vous essuyer après vos entraînements.

Si vous habitez sur les côtes ou avez accès à la plage, pratiquez le calisthenics dans ces endroits. En effet, la plage est recommandée pour éviter les mauvaises chutes pendant la réalisation de vos figures de musculation au poids du corps pour les débutants et le calisthenics pour les plus avancés.

Il est aussi conseiller de toujours commencer par des échauffements avant de réaliser vos exercices. Les muscles et les tendons peuvent se déchirer facilement si vous vous êtes mal préparés. Aussi, pour éviter un pareil accident, échauffez-vous correctement. Après, réalisez toujours les exercices d’entraînements adaptés à votre niveau. Ne mettez pas votre corps au défi trop tôt. Attendez qu’il soit prêt pour des exercices plus poussés. Il vous en remerciera !

N’oubliez pas non plus de prendre des repos de 30 à 60 secondes entre chaque figure. C’est important pour permettre à votre corps de bien assimiler l’effort fourni. Le développement musculaire sera ainsi plus soutenu, et les résultats positifs ne se feront guère attendre longtemps.

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre dans la pratique du calisthenics ?

Il existe en effet quelques erreurs que les débutants en calisthenics font régulièrement. Motivés par l’envie d’avoir une belle musculature rapidement, ils font fi de certaines étapes, lesquelles sont pourtant indispensables pour éviter de se blesser. Ainsi, pour éviter de se tordre le bras, le cou ou tout simplement se casser la gueule, il existe de nombreux programmes spéciaux pour les débutants. Il est bien de les suivre avant d’attaquer des figures plus difficiles.

Il est aussi important de bien protéger sa tête lorsque l’on pratique du calisthenics. C’est important dans la mesure où les figures sont généralement réalisées en plein air, dans des endroits non protégés comme la rue, le trottoir, les parcs, etc. Un seul coup de barre de fer sur la tête pourrait vous coûter des séquelles irréversibles ou même la vie.

Il est aussi déconseillé de pratiquer le calisthenics pendant les saisons pluvieuses. Les barres de tractions, le sol et les autres points d’accroche sont très glissants. Vous risquerez de tomber, de vous tordre les membres ou encore le cou. Certes, cela paraît plus fun de s’entraîner sous la pluie, mais la vérité est qu’avec les exercices du calisthenics, une chute, quelle qu’elle soit, sera toujours grave. Alors, autant éviter de prendre ce risque !

Il y a également une erreur que beaucoup de pratiquants de la musculation au poids du corps font régulièrement, celle de prendre trop de liberté dans la réalisation de leurs figures d’entraînement. En effet, le calisthenics se pratique n’importe où, dans la rue ou dans le parc. Ce sont donc des endroits publics et des enfants ou d’autres personnes utilisent également les « mobiliers urbains ». Aussi, pour vous entraîner, ne vous mettez pas sur votre piédestal sous prétexte que vous avez besoin des barres de tractions du parc, ou des réverbères du trottoir. Soyez bien éduqués et polis, attendez votre tour pour user de ces biens publics.

La solution à ce problème serait aussi de vous entraîner dans votre garage ou dans votre jardin. Il vous suffit juste d’installer vous-même les outils basiques dont vous avez besoin. Sinon, vous pouvez toujours vous souscrire à un abonnement dans une salle de sport. Toutefois, au lieu d’utiliser des matériels spécifiques pour la musculation, vous vous baserez sur le calisthenics ou la musculation au poids du corps pour un niveau débutant.

Conclusion

Maintenant, vous savez ! Il n’y a pas de grande différence entre la musculation aux poids du corps et le calisthenics. Ce sont juste deux niveaux différents d’un même programme pour développer sa musculature.

Si vous débutez dans ce domaine, n’hésitez pas à suivre les conseils relatés dans cet article. Vous y trouverez toutes les bases dont vous avez besoin. N’hésitez pas non plus à suivre les expériences et les partages des champions en calisthenics de France comme Eric Oritz, les équipes « La Punishement Team de Paris », l’ « Unlimiteam de Brest », les « Barstarzz », les « Bar Brothers », Adam Raw, Al Kalvado, Denis Minin… Ce sont les plus populaires dans l’univers du calisthenics : suivre leur page ou leur réseau social vous permettra sûrement de dénicher quelques petites astuces utiles.

Il ne vous reste donc plus qu’à tester !