Comment faire du sport quand on travaille 50 heures par semaine ?

Comment faire du sport quand on travaille 50 heures par semaine

Travailler 50 heures par semaine, c’est le lot de presque toute la population. C’est un mal nécessaire comme on dit ! Mais entre ces emplois du temps dingues, dignes du quotidien d’un guerrier préhistorique, il est très important de prendre soin de son corps. En effet, c’est dans un corps sain que l’on puisse réellement s’épanouir. Comment avoir un corps sain ? En faisant du sport !

Cela peut sembler être un cercle infernal. En effet, comment faire du sport quand on n’a pas une seule minute et que l’on travaille 50 heures par semaine ? Découvrez toutes nos astuces pour garantir votre bien-être tout en continuant à travailler.

De nombreuses solutions existent pour vous permettre de prendre soin de votre corps, sans pour autant sacrifier votre travail, ou votre vie en société, ou encore votre vie familiale. Quel que soit votre position, ouvrier, commercial, cadre débordé…, vous pourrez toujours arranger votre emploi du temps de manière à trouver un créneau pour vous occuper de votre bien-être physique. De plus, en choisissant les bonnes techniques d’entraînement, les résultats ne se feront pas longtemps attendre.

Comment organiser son emploi du temps ?

Si vous travaillez 50 heures par semaine, et que vous croyez que vous ne disposez d’aucune minute à vous, il est grand temps de penser à réorganiser votre emploi du temps. Ne vous inquiétez pas, il y aura toujours un moyen de trouver un créneau pour vous entraîner correctement. Oubliez tout de suite les « à priori » vous faisant croire qu’il faut prendre 1 heure ou 2 heures pour réussir une bonne séance d’entraînement. Il existe différentes techniques qui ne nécessitent pas beaucoup de temps, et qui sont pourtant très efficaces. Si vous souhaitez toujours aller plus loin et apprendre les méthodes professionnelles pour planifier et optimiser vos entraînements au maximum, le sportif vous propose la formation « votre programme d’entraînement en 2h »

Concentrez-vous pour cette première partie dans la manière de gérer votre emploi du temps et trouver la bonne heure pour vous entraîner. Pour ce faire, suivez nos conseils :

S’entraîner le matin

Nous considérons souvent que faire du sport le matin est la meilleure méthode pour rester en forme. Toutefois, tout le monde n’est pas matinal. Certains arrivent effectivement à se lever très tôt, d’autres ne réagissent pas immédiatement après le réveil et prennent encore 30 minutes pour s’émerger.

Certes, pratiquer du sport le matin a ses avantages. Cela permet notamment d’être tonique dès les premières heures de la journée et de rester dynamique pour accomplir toutes les tâches quotidiennes. Le sport pratiqué de bon matin permet également d’accumuler ce que l’on appelle « une bonne fatigue » et d’avoir un bon sommeil réparateur le soir.

Toutefois, si vous n’êtes pas une personne matinale, ne vous forcez pas. Ce serait encore plus néfaste pour votre bien-être mais aussi pour votre état d’esprit. En effet, forcer à vous lever le matin alors que votre corps ne l’accepte pas peut vous causer une fatigue et un stress inutiles.

S’entraîner le midi

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes se réservent du temps afin de suivre une session de sport le midi. C’est en effet, une bonne option pour vous permettre de vous changer les idées en coupant votre journée en 2. De cette manière, vous repartez affronter vos tâches avec un soupçon de dynamisme l’après-midi. En même temps, cela permet à votre corps de bouger un peu et d’acquérir la forme dont il a besoin.

Néanmoins, s’entraîner le midi n’est pas aussi facile que l’on pourrait le croire. En effet, il faut trouver des installations proches, du moins si vous choisissez de vous entraîner dans une salle de sport. Mais vous pourrez toujours vous entraîner à l’extérieur et pratiquer la musculation au poids du corps, par exemple. Et même si vous décidez de faire du calisthenics (la musculation au poids du corps à un niveau plus avancé), vous aurez toujours besoin de trouver un lieu pour vous changer et vous doucher avant de repartir au boulot. Certes, cela peut être difficile mais pas infaisable.

S’entraîner le soir

C’est certainement l’option la plus prisée actuellement. En fin de journée, après le boulot et avant de rentrer pour préparer le dîner de la famille, il est possible de réaliser quelques pompes et de petites tractions. Histoire de donner à son corps la dose de bien-être qu’il lui faut au quotidien, pratiquer son sport le soir est la voie la plus classique. Que vous choisissez d’aller en salle de sport,  à la piscine ou réaliser vos figures de calisthenics en extérieur, le soir est le meilleur moment.

S’entraîner le soir permet de se défouler et d’évacuer tout le stress accumulé au travail durant la journée. La tension sera ainsi extériorisée, et vous serez plus à l’aise dans votre corps. Il y a quand même un inconvénient. Si vous pratiquez votre sport trop tard dans la nuit, vous risquerez de retarder votre endormissement et ainsi, de fatiguer votre corps au lieu de le rendre sain. En effet, une mauvaise récupération aboutit généralement à une fatigue.

S’entraîner le week-end

Le week-end est censé être votre jour de repos. C’est généralement le moment pour profiter de la famille. Vous pouvez l’utiliser en pratiquant du sport collectif, ou rattraper les séances d’entraînements que vous n’avez pas pu réaliser durant toute la semaine. Le week-end est généralement adapté pour le sport occasionnel.

Toutefois, parce que vos séances sportives ne sont pas régulières, vous serez assurément tentés de vous surpasser afin d’obtenir plus rapidement des résultats. C’est généralement une mauvaise idée. Votre corps nécessite une préparation sans quoi il risquerait de ne pas répondre à vos attentes.

A quel rythme pratiquer du sport ?

Il faut en effet choisir le bon dosage de son activité physique pour qu’elle vous soit utile et bénéfique. C’est en quelque sorte la clé du succès. C’est-à-dire que le rythme et l’intensité de vos entraînements dépendront aussi de votre niveau de votre régularité. Il est évidemment question de progresser, mais il est tout aussi important de respecter votre fatigue, ne pas aller au-delà de ce que votre corps puisse faire. Sinon, les courbatures et les autres douleurs seront votre lot quotidien à chaque fois que vous pratiquerez votre sport.

Généralement, quel que soit le sport que vous pratiquez, le bon dosage serait de 30 minutes par jour le matin ou 3 sessions d’une heure par semaine. C’est largement suffisant pour embellir sa silhouette et rester dans une forme physique olympique. Il faut également savoir cibler les exercices à réaliser, mais nous verrons ce domaine un peu plus tard.

Aussi, pour allier sport et travail, créez vos propres habitudes en fonction de tous ces paramètres cités précédemment. Et surtout, évitez de sauter une session. Essayez de toujours maintenir cette routine pour obtenir plus d’efficacité à vos efforts.

N’essayez pas non plus d’aller trop vite. Aidez votre corps à adopter le changement progressivement pour qu’il ne soit pas trop fatigué et qu’il soit toujours dynamique lors de vos séances d’entrainements. En somme, ne donnez pas trop de contraintes à votre corps, cela vous évitera des blessures.

Quels types de sport pratiquer ?

Quand est trop occupé, on n’a pas la possibilité de faire un parcours olympien avec des échauffements avec le tour d’un stade, ou des étirements de longue durée. Certes, il est indispensable de s’échauffer mais vous n’êtes pas obligés de suivre ces entraînements drastiques des grands sportifs. Vous n’êtes pas non plus obligés d’aller en salle de sport, d’utiliser des équipements spécifiques pour muscler votre corps, évacuer la pression et gagner en bien-être.

Comme vous ne disposez pas de beaucoup de temps pour vous entraîner, vous pouvez centrer tous vos exercices sur des mouvements qui permettent de solliciter tout votre corps. Il s’agit des figures de « full body » incluses dans le programme d’entraînement du calisthenics, ou de la musculation au poids du corps pour les grands débutants.

Mais qu’est-ce que le calisthenics ?

Le calisthenics ou le « Street Workout » est un programme de musculation ou d’entraînement physique qui ne requiert aucune utilisation de machines ni d’outils spécifiques. En effet, il priorise la liberté de mouvement et se base uniquement sur le poids du corps. C’est un sport d’origine suédoise. On l’appelle même « gymnastique suédoise » et c’est un ensemble de mouvements variés mais simples au poids du corps, sans utiliser de matériels.

C’est un travail de force pure ou ce que l’on appelle le « raw strenght », de gainage ou « core strenght », d’équilibre ou de « balance », d’agilité et de créativité, d’endurance et de souplesse. Le calisthenics est un programme complet pour prendre soin de votre corps, et vous muscler correctement et efficacement.

Parmi les exercices qui composent le calisthenics, vous avez :

  • Les tractions ou pull-ups
  • Les pompes ou push-ups
  • Le jumping jack ou les redressements
  • Les abdos ou sit-ups ou encore crunches
  • Les squats
  • Les sautillements sur place
  • Les dips

Vous voyez donc qu’il est parfaitement possible de réaliser des exercices de calisthenics même si vous travaillez 50 heures par semaine et que vous ne disposez pas trop de temps pour vous entraîner.

Les avantages du calisthenics

Le programme calisthenics propose de nombreux avantages non négligeables, surtout pour les personnes qui disposent d’emploi du temps très serré.

  • La possibilité d’en faire n’importe où à n’importe quel moment

En effet, avec le calisthenics, vous n’êtes pas obligés d’aller dans une salle de sport. Vous êtes libres de réaliser vos figures dans la rue ou dans le parc et d’utiliser les mobiliers urbains, etc. En effet, la musculation au poids du corps est praticable n’importe où.

  • La possibilité de travailler tout le corps en parfaite harmonie

Les exercices du calisthenics sont polyarticulaires, c’est-à-dire plurimusculaires. Vous utilisez votre corps entier pour la réalisation de chaque exercice. Ce qui ne manquera pas de solliciter un grand ensemble de muscles du corps. Le degré de sollicitation dépendra évidemment des exercices choisis. Réaliser des pompes vous permettra, par exemple, de solliciter à la fois les pectoraux, les triceps et les muscles abdominaux, fessiers et dorsaux.

  • Un coût abordable, voire rien du tout

Si vous êtes déjà un adepte du calisthenics, d’un niveau intermédiaire ou avancé, vous êtes donc à même de réaliser votre entraînement n’importe où sans investir. En revanche, si vous vous essayez encore à la musculation au poids du corps, il vous faudra certainement dans un premier temps suivre des cours par vidéos, regarder les témoignages des grands professionnels, ou engager un coach à vos débuts. Ce qui pourrait nécessiter un petit investissement. Toutefois, celui-ci restera toujours plus abordable que la souscription dans une salle de sports ou une salle de musculation.

  • La possibilité d’écourter les séances

Si vous travaillez 50 heures par semaines, voire plus, le calisthenics est certainement le sport qu’il vous faut. Puisque tous les muscles sont sollicités à chaque exercice, vous n’avez pas besoin de rallonger vos séances d’entraînement. Il faut juste respecter les durées d’entraînements, les enchaînements, leur fréquence dans une série, et les temps de repos. Généralement, on compte tout cela à quelques minutes seulement. Le créneau parfait pour vous ! Entre deux dossiers, ou deux chantiers pour les ouvriers, pendant la pause déjeuner… rien ne vous empêche de réaliser quelques petits mouvements de calisthenics.

  • La possibilité de combiner les exercices avec une séance de cardio et de renforcement

Ce qu’il y a de bien avec le calisthenics, c’est que vous avez la possibilité de le combiner avec un effet cardio et renforcement. En fonction de la capacité de votre corps et de votre disponibilité, vous pouvez progressivement augmenter l’intensité de vos entraînements. Pour ce faire, vous pouvez allier d’autres méthodes de musculation classique à vos séances.

Conclusion

Ainsi, ne désespérez pas si vous avez envie de prendre soin de votre physique et d’être en forme alors que vous avez un emploi du temps de dingue. Même si vous travaillez 50 heures par semaine, le calisthenics vous permet de prendre soin de vous avec des exercices faciles, simples à réaliser n’importe où et n’importe quand. Pour commencer à apprendre le calisthenics, la formation « changer son corps en 4h » vous donnera toutes les clés de la réussite.